La Fièvre chez l'Enfant !

Publié le par Danka37

Mon petit gars de 6 ans, ce week end, a été malade
39°4 pendant 2 jours

sans parler qu'il a voulu se faire titeuf en pote en s'appelant vomito !

un pharyngite tout simplement .....aujourd'hui 37°1 il pète la forme vomito !

Cependant ma mère et ma soeur se sont alarmées devant les 39°4 en me prodiguant leur bon conseil qui pour ma part m'en sont pas !
mais faire changer d'avis .....les idées recues bien encrées pas fastoche quand on a pas bien dodo pendant 2 nuits

Alors je me dis que trop de parents panique en  sachant que leur enfant à de la fièvre mais il  faut  savoir  que la  fièvre est une défense immunitaire et que de la faire baisser forcément  a chaque fois ce n'est pas  un geste judicieux car on empêche  alors le corps de se défendre contre le  virus ou la bactérie et donc l'enfant risque d'être malade plus longtemps et de mal développer son systeme immunitaire

ca ne veut pas dire laisser fairemais surveiller et agir avec  "intelligence ", la fièvre est là pour "avertir" , la nature est bien fait , le corps s'est quoi faire !

J'ai déjà vu mon fils avec 39°8  jouer et bouger , comme ci tout allait bien , ce qui voulait dire qu'il supporte bien son état , et je l'ai vu avec 39° amorf ! donc il faut agir aussi en fonction de l'état avant d'administrer un médicament qui ferait trop tôt baisser la fièvre

Au delà de 38°5 une consultation est vivement conseillé !!

pour faire taire aussi un peu les "n'importe quoi" il faut aussi revenir au bon sens , le geste est trop médicamenteux de nos jours meme sur nos enfants et je parle pas des antibo malgré la campagne c'est encore trop répendu les médecins allopate n'agissent plus en "logique" médical mais en  rassurant les parents.....au détriment de la santé de l'enfant (sur le long terme....)

Voici sur le site doctissimo les conseils que je trouve très bon à  appliquer pour nos chers tetes blondes

Que donner à bébé quand la fièvre monte ? Pour répondre aux parents déroutés par les positions parfois divergentes des médecins et relayées par les médias, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a émis début 2005 des recommandations.
Une première en France.

Avoir un enfant fiévreux est toujours un événement stressant. Mais il est important de ne pas céder à la panique car il suffit le plus souvent d’une prise en charge adaptée pour que tout rentre dans l’ordre.

Qu’est-ce que la fièvre ?

On parle de fièvre quand la température dépasse 38°C. Il s’agit d’un phénomène naturel de lutte contre les infections. Les bactéries et les virus ont tendance à moins bien se développer lorsque la température est supérieure à 37°C. De même, les globules blancs, défenseurs de l’organisme, se montrent plus efficaces dans un environnement proche de 38°C. Vouloir chasser la fièvre n’est donc pas forcément le meilleur moyen d’aider l’enfant à guérir. Ainsi, lorsque votre chérubin est fiévreux mais ne se sent pas mal, il est inutile de chercher à tout prix à faire baisser sa température. Améliorer son confort peut suffire à passer le cap.

Mais au-delà de 38,5°C, les effets défavorables de la fièvre l’emportent. La fièvre perturbe le bien-être de l’enfant. Parfois, une forte fièvre peut même entraîner chez les petits une crise de convulsions. Ces crises, rares, ne durent que quelques instants mais sont très impressionnantes. L'enfant est, tout d'un coup, secoué de spasmes musculaires généralisés. Dans la très grande majorité des cas, la crise est heureusement sans conséquence, mais dans ce cas il est néanmoins important de consulter immédiatement un médecin.

Faut-il consulter en cas de fièvre ?

Chez les tout petits (moins de 6 mois), il est nécessaire de consulter en cas de fièvre car il est difficile de juger seul de la gravité de la fièvre chez les nourrissons. Chez les plus grands, si la fièvre est bien supportée et que l’enfant continue à boire, à manger et à jouer, vous pouvez commencer à vous en occuper vous-même. Si cela dure plus de 2 ou 3 jours sans que la situation ne s’améliore, ou bien sûr en cas de crise de convulsions, il faut alors consulter. 

Comment améliorer le confort de l’enfant ?

La fièvre ne présentant généralement pas de danger, sa prise en charge visera essentiellement à améliorer le confort de l’enfant. Avant de recourir à l’emploi de médicaments, l’Afssaps préconise quelques mesures physiques :

  • Déshabiller l’enfant (en ne retirant pas tous ses vêtements ) et enlever les couvertures et couettes de son lit ;
  • Le faire boire le plus possible
  • Ne pas trop chauffer la chambre (environ 18-20°C).

Les recommandations de type "lui faire prendre un bain à une température de 2°C inférieure à celle du corps" ou "appliquer des compresses humides et des poches de glaces" ne sont plus recommandées par les spécialistes : l’efficacité serait limitée et ces mesures pourraient augmenter le mal-être de l’enfant. Néanmoins si votre enfant aime l’eau et se sent bien dans un bain, n’hésitez pas à lui offrir ce moment de détente.


Publié dans Just Nature

Commenter cet article

Chris Poseidia 03/03/2008 14:03

Oui comme tu le dis si bien pas facile ! Par chez moi c'est pareil, toujours ce réflexe médicamenteux systématique !Merci pour ton passage sur xhenon.com. Le seul CD dispo pour l'instant est le single 3 titres Evasion. L'album par contre en est au stade de la finalisation.

Raksha 03/03/2008 09:06

Superbe article, il est en effet trés difficile de faire admettre que la fièvre est une défense naturelle du corps pour nettoyer..Dommage que souvent les parents s'affolent pour un rien !

esther 02/03/2008 23:28

merci, merci, merci pour cet article! Je vais de suite le copier et coller dans in mail a mon mari, qui, lui, court chez le docteur a chaque pet de travers....