Nos Petites Truffes !

Publié le par Danka37


NOS PETITES TRUFFES
HANADEKA


L'idéal du chat est dans un chat assis

Il n'y a pas besoin de sculpture dans une maison qui a un chat


Les Rêves d'un chat sont peuplés de souris

Il y a  deux moyens d'oublier les tracas de la vie : la musique et les chats

Il n'y a pas de chat ordinaire

J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats, la sagesse des chats est infiniment supérieure



Le chat 
semble mettre un point d'honneur à ne pas servir à rien, ce qui ne l'empêche pas de revendiquer au foyer une place meilleure que le chien

Les chiens ont des maîtres , les chats des serviteurs



Dieu a créé le chat pour procurer à l'homme la joie de caresser le tigre

Les chats sont malins, et conscients de l'être



en mémoire de Sam décédé en septembre 2008




Publié dans Just Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Raksha 20/10/2008 11:12

Le chat était vénéré en Egypte, ce n'est pas par hasard.. Une pensée pour Sam au paradis des chats..

Tooptoop 19/10/2008 17:14

oué Vive les chatoons! ma bounchette elle est mon p'ti truc, elle me suit partout et sa personnalité fait que je suis complètement gaga d'elle et d'eux tout court ;-) ca fait de la vie chez nous, et s'ils n'etaient pas là il y aurai un manque...Pensée à Sam..Pleins de biz ma belle!

Chris Poseidia 17/10/2008 23:15

Au revoir Sam ! Que ton nouveau Chemin soit illuminé de ta Sagesse féline.Tous les chats méritent le Paradis !

Choupie 16/10/2008 13:45

Alors au revoir Sam et bon voyage. Une pensée à ses "serviteurs" comme il est si bien dit dans ton article. On ne parle jamais de l'énorme vide que laissent nos compagnons quand ils s'en vont. Mais si on pleurt et qu'on est triste c'est qu'on a eu la joie d'aimer et d'être heureux. Une bise à Frite.

Crisis 16/10/2008 09:52

Il suffit de croiser son regard avec celui d'un chat pour mesurer la profondeur des énigmes que chaque paillette de ses yeux pose aux braves humains que nous sommes.  
                                                                                      Jacques LaurentAu revoir Sam.